Ingenierie Acoustique du Bâtiment Ingénierie Acoustique Industrielle Traitement du Bruit des machines Bruit et Vibration au Travail Transports et Territoires Acoustique des Parcs Éoliens Acoustique de l'aviation légère

Visitez nos autres sites dédiés :
- les logiciels acoustiques et la R&D
- la formation

 

Siège social :
163 rue du Colombier
31670 Labège

Standard national :
Tél : 05.62.24.36.76
Fax : 05.62.24.35.25

Toutes nos coordonnées

Google+ Slideshare LinkedIn You Tube​ Page Facebook

Navigation

Ingénierie dans le domaine du bruit au travail

Amélioration des conditions de travail

 

  • Pour diminuer l'exposition sonore des travailleurs : L'exposition sonore des travailleurs résulte le plus souvent de plusieurs facteurs simultanément. La maîtrise du bruit à l'oreille des travailleurs nécessite alors la mise en oeuvre d'une démarche globale, analytique et participative. Ainsi, à partir d'un diagnostic détaillé portant sur la propagation acoustique dans les locaux, la caractérisation des sources de bruit et la relation "activité réelle des opérateurs / exposition sonore", nous passons en revue l'ensemble des actions envisageables (sur les locaux, les sources de bruit, l'aménagement de l'espace,...), modélisées grâce aux outils prévisionnels dont nous disposons. Enfin, nous faisons, avec le client, une analyse multicritères (efficacité acoustique, coût, avantages, inconvénients). Cette démarche permet un choix éclairé, celui du meilleur compromis technico-économique.
  • Pour limiter la gêne liée au bruit entre postes de travail : les espaces de travail commun (bureaux paysagés, plateaux téléphoniques, banques d'accueil, ...) sont souvent le lieu de dysfonctionnements acoustiques : bruit ambiant jugé fatigant, mauvaise qualité de la communication, problème de confidentialité, ...
    Il s'agit pour l'acousticien de trouver les meilleures réponses techniques à des problèmes acoustiques dans lesquels le contexte étudié joue une part importante. Le diagnostic et la définition des objectifs à atteindre constituent donc le socle de la recherche de solutions adaptées et optimisées. Dans tous les cas, nous accompagnons notre client dans une démarche participative, permettant de rester en phase avec ses propres objectifs.

Nos moyens de mesurage, outils de calculs et notre expérience de plusieurs décennies sont nos appuis pour offrir à nos clients la meilleure prestations.

 

Mesurage du bruit en milieu de travail

 

  • Cartographie de niveaux sonores ambiants : il faut entendre ce terme cartographie comme la représentation des niveaux sonores ambiants, à l'échelle d'un bâtiment de travail. Cette cartographie peut-être obtenue par mesurages ou par calculs à l'aide d'un logiciel de modélidation acoustique (ex : AcouS PROPA®). Elle a pour objectif de donner une image macroscopique des niveaux sonores ambiants les plus couramment rencontrés sur une journée de travail dans le bâtiment.

Son caractère graphique lui confère une lisibilité intéressante et permet de comparer facilement plusieurs bâtiments différents par exemple. Pour autant, ne représentant que des niveaux sonores ambiants, elle n'est pas la réponse attendue par la réglementation, qui impose le mesurage de l'exposition sonore des salariés, en pratique par une méthode de dosimétrie ambulatoire (appareil de mesurage du bruit porté par le salarié).

 

  • Exposition sonore quotidienne des salariés par dosimétrie ambulatoire, Lex,8h (réponse à une obligation réglementaire) : la journée de travail d'un salarié se compose la plupart du temps d'une exposition à de multiples sources de bruit, sur des durées et dans des positions géographiques variables. Par ailleurs, sa propre activité et l'activité de ses collègues alentours (utilisation d'outils, bruits de chocs aléatoires, parole, ...) sont également des causes de variabilité à prendre en compte. Enfin, il faut savoir que les évènements acoustiques intenses, même s'ils sont de très courte durée, peuvent peser très fortement sur la dose de bruit quotidienne du salarié.

On voit bien dans ces conditions la nécessité d'une technique de mesurage qui suive le salarié dans tous ses déplacements et qui intègre la totalité des sources de bruit auquel il est exposé, qu'elles soient parfaitement identifiées ou aléatoires.

La norme NF EN ISO 9612 décrit la méthode à mettre en oeuvre pour le mesurage de l'exposition quotidienne Lex,8h des salariés. Elle s'appuie sur la notion de Groupe d'Exposition Homogène (GEH) et définit les durées cumulées minimales d'acquisition du bruit pour chaque GEH en fonction de l'effectif qu'il regroupe. Par exemple, le GEH "caristes" regroupant 4 salariés requerra une durée minimale d'acquisition de 5 heures, tandis que le GEH "fraiseurs sur commande numérique" regroupant 38 salariés, l'effort de mesurage sera de 16 heures.

Un certain nombre de calculs statistiques sont nécessaires à la détermination de la valeur Lex,8h. GAMBA Acoustique et Associés a développé le logiciel DIAG.Lexd® qui permet de faciliter le traitement des mesurages et d'éditer de manière automatique des fiches de résultats, qui peuvent être utiles aussi bien à l'organisme ou au service chargé des mesurages qu'au Médecin du Travail qui doit tenir à jour le dossier médical des salariés.

Share this